Actualités Météo Paris

Fortes pluies en Méditerranée, le risque se précise (mer., 20 nov. 2019)
La tendance, déjà évoquée il y a 2 jours >> est à présent plus affinée avec l'approche de l'échéance. En effet, la dépression qui engendrera cet épisode est à présent formée et évolue au large du Québec et de Terre Neuve. La grande dépression actuellement présente sur l'Atlantique (Jörg) va la propulser au travers de l'océan jusqu'en Europe en moins de 48h. Position actuelle de la dépression, et son déplacement prévu au jusqu'en Méditerranée, samedi matin - image Windy   Cette dépression va capter et entraîner dans son sillage le peu d'air froid encore disponible près du Groenland (visible ici en bleu sous forme d'une "goutte" d'anomalie négative), le précipitant directement en Méditerranée selon un schéma qui aura couvert l'intégralité du mois de Novembre. Comme le schéma est assez similaire voire identique à toutes les dégradations de ce mois, les zones touchées seront également les mêmes! Evolution de l'anomalie froide liée à la dépression entre jeudi matin et dimanche soir - modèle GFS / WXCHARTS   Cette dépression évoluera donc en Méditerranée sur un axe Perpignan-Sardaigne, ce qui aura tendance à soulever un flux de Sud-Est, très favorable aux pluies principalement entre Marseille et Gênes, en passant par Toulon et toute la Côte d'Azur. Prévision des précipitations entre vendredi et dimanche - modèle GFS / WXCHARTS   Les cumuls s'annoncent une fois de plus conséquents, notamment sur les zones de relief (Alpes du Sud), avec entre 150 et 250mm (voire 300mm localement à voir sur les mailles fines) en 48h, succédant déjà à un automne très pluvieux, particulièrement sur ces régions. Accumulation de pluie sur l'épisode (mm) - modèle GFS / WXCHARTS   Le scénario proposé par ARPEGE (modèle français), plus fin, montre des choses relativement similaires avec une zone de prédilection située entre Marseille et Gênes et des cumuls atteignant jusqu'à 350mm! La seule différence notable avec GFS étant qu'il voit que les Cévennes et une petite partie du Languedoc seront également concernées. Quoiqu'il en soit, la plupart du Languedoc et l'intégralité du Roussillon sont épargnés dans tous les scénarios. Accumulation de pluie sur l'épisode (mm) - modèle ARPEGE / WXCHARTS    
>> Lire la suite

Fin temporaire de la fraîcheur et flux Océanique pour la semaine prochaine (Tue, 19 Nov 2019)
Redoux temporaire mais assez marqué : Après une fin octobre et une première quinzaine de Novembre particulièrement fraîche pour la saison avec un flux de Nord-Ouest persistant et parfois froid, le flux d’altitude va progressivement s’orienter à l’Ouest/Sud-Ouest entre la fin de semaine et le début de semaine prochaine. Même si le temps restera en général perturbé sur le pays et notamment l’Ouest et le Nord, les températures vont progressivement redevenir de saison voire dépasser les moyennes. Le risque de neige à basse et moyenne altitude va rapidement s'écarter. En altitude, les températures vont parfois gagner plus de 10°c à 850hPa (1500m d’altitude) notamment sur la façade Atlantique.   Diagrammes de Bordeaux et Lille du modèle GFS pour la semaine modélisant la remontée des températures importante en altitude - Météociel.fr   De ce fait, les gelées deviendront absentes en plaine sur la totalité du pays et les températures maximales pourront dépasser les 15/16°c sur la moitié Sud (près de 20°c en Corse) et généralement de 12 à 15°c sur la moitié Nord à partir de cette fin de semaine. Même si la douceur sera présente, le temps n’en restera pas moins perturbé avec un défilé de perturbations sur le proche Atlantique et en général la moitié Nord du pays. Les températures en altitude seront cependant en nette hausse avant un possible nouveau basculement du flux au nord-Ouest en fin de semaine et un retour de la fraîcheur, toujours perturbée. Animation des températures à 850hPa (environ 1500m) et de la pression sur l'Ouest de l'Europe du Vendredi 22 au Samedi 30 Novembre - WX CHARTS   Fin de la neige en moyenne montagne mais défilé de perturbations :  Avec ce redoux la neige en montagne ne se fera plus qu’en moyenne/haute-altitude sur les reliefs et principalement sur les Alpes et les Pyrénées. L’iso 0°c (altitude à laquelel le thermomètre atteint 0°c) va en effet remonter parfois de façon assez notable sur ces reliefs avec une limite pluie-neige qui va de ce fait grandement remonter. Comparaison de l'altitude de l'iso 0°c entre le Lundi 18 Novembre (à gauche) et le Jeudi 28 Novembre (à droite) du modèle GFS 0.25°- Météociel.fr Fonte de la neige à basse et moyenne altitude à attendre et quelques chutes de neige à partir de 1800/2000m sur les Pyrénées en début de semaine puis probable pluie en toute zone. Sur les Alpes la limite pluie-neige se situe entre 1500 et 2000m en début de semaine puis remonte au-dessus de 2000m les jours suivants, par endroit moins dans certaines vallées des Alpes du Nord.  En plus des précipitations fréquentes apportant de nouveaux cumuls sur ce mois très perturbé, il conviendra de surveiller le risque de tempêtes sur la façade Atlantique. De vastes zones dépressionnaires vont en effet s’approcher des côtes dans ce flux d’Ouest induisant un risque de creusement secondaires et donc de coups de vent. Impossible de définir pour le moment précisément ce risque mais celui-ci est présent. Une situation qu’il conviendra de surveiller dans la continuité de ce mois de Novembre très agité. Exemples de scénarios de coups de vent et tempêtes envisagés pour la semaine du 25 Novembre au 1er Décembre - WX CHARTS Ce redoux risque d'être néanmoins temporaire, déjà les scénarios s'orientent vers une nouvelle mise en place d'un flux de Nord-Ouest voire Nord pour début Décembre. Situation incertaine, mais qui pourrait amener de nouveau la fraîcheur sur le pays avec des perturbations toujours très nombreuses et des précipitations successives. 
>> Lire la suite

Nouvelles fortes pluies près de la Méditerranée en fin de semaine (Wed, 20 Nov 2019)
Une situation atmosphérique favorable  Les conditions dépressionnaires persistent sur l’Ouest de l’Europe avec ce flux de Nord-Ouest sur le Nord de l’Atlantique. De ce fait les basses pressions sont advectées continuellement vers le Golfe de Gascogne et la Méditerranée depuis plusieurs semaines avec tout de même quelques périodes d’accalmie.  Ce sera encore le cas en cours de semaine avec une nouvelle vaste zone dépressionnaire s’écoulant de l’Islande vers la péninsule Ibérique. Evolution des géopotentiels et de la pression atmosphérique sur la semaine sur l'Ouest de l'Europe - WX CHARTS  Ce type de situation est particulièrement favorable aux fortes pluies près de la Grande Bleue avec la survenue très probable d’un épisode méditerranéen entre Mercredi et le week-end. La zone dépressionnaire va en effet s’isoler peu à peu sur le Golfe de Gascogne, le flux d’altitude s’oriente de ce fait Sud/Sud-Est sur le pourtour méditerranéen et l’air doux et humide de la mer remonte peu à peu vers les littoraux. Schéma du type de situation favorables aux épisodes méditerranéens - Météo-France   A quoi s’attendre sur ces régions ?  Les pluies devraient débuter entre Mercredi et Jeudi sur tout le pourtour avec un balayage probable d’Ouest en Est entre le Languedoc et la Côte d’Azur. Les plus fortes pluies devraient à priori se produire près des Cévennes avec des cumuls localement forts mais somme toute classiques pour cette zone. D’autres fortes pluies se produiront dans le même temps près des littoraux notamment du Rhône à la Côte d'Azur notamment en journée de Samedi, journée la plus pluvieuse de l'épisode.   Animation de l'accumulation des précipitations du modèle GFS jusqu'au Dimanche 24 Novembre - WX CHARTS  Ces pluies orageuses parfois abondantes devraient durer plusieurs jours jusqu’au week-end avant que la zone dépressionnaire s’isole progressivement en goutte froide et s’évacue vers l’Est de la méditerranée.  Pour la suite, retour possible et temporaire de hautes pressions sur le Sud de la France avant une nouvelle période dépressionnaire pour la semaine suivante dans un flux d’altitude toujours sensiblement similaire.  Au total sur l’épisode, plusieurs centaines de millimètres de pluie sont envisageables selon les secteurs pouvant entraîner des débordements locaux de cours d’eau. Il faut en effet rappeler que les sols dans certaines régions du pourtour sont par endroit saturés par les pluies du mois d’Octobre et de ces dernières semaines et que ces pluies abondantes et successives pourront engendrer des conséquences sur les cours d’eau de la région.   Rapport à la normale des cumuls de précipitation relevés sur la France sur le mois d'Octobre 2019 - Météo-France >> Une situation qu’il conviendra donc de garder sous surveillance dans les prochains jours.  Les incertitudes persistent cependant par rapport aux cumuls les plus importants, mais également sur le fait de savoir comment les plaines et littoraux seront touchés lors de cet épisode. Les reliefs semblent en effet en ligne de mire (Cévennes et pré-Alpes notamment) mais la situation reste encore incertaine près des littoraux. > Simples pluies modérées à fortes continues, orages très pluvieux ? Les incertitudes restent de mise.  Enfin, le dernier point à confirmer concerne la durée totale de l’épisode, certains scénarios envisagent un épisode de 2 à 3 jours (ce qui reste notable) mais d’autres font durer l’épisode jusqu’en début/milieu de semaine suivante, ce qui n’aurait pas les mêmes conséquences sur les cumuls totaux et donc sur les potentielles réactions de certains cours d'eau.  
>> Lire la suite

Humidité : pluies abondantes sur la France, des records sur l'Aquitaine (Wed, 20 Nov 2019)
La sécheresse semble loin derrière nous ! Depuis un bon mois, les pluies se montrent assez abondantes sur une grande partie du pays : hormis sur l'Alsace-Lorraine, dans la plaine de la Limagne, en Champagne ou sur le département du Nord, toutes les autres régions ont observé plus de 100mm de précipitations depuis la mi-octobre. La moitié Sud ainsi que la façade Ouest ont été particulièrement servis avec des cumuls quasi-généralisés à plus de 200mm. Sur le Sud de l'Aquitaine (Pyrénées-Atlantiques et Landes), le cumul sur un mois dépasse même localement les 500mm, soit près de la moitié de la moyenne annuelle (plus d'informations en fin d'article). Cumul des précipitations du 16 octobre au 15 novembre 2019 - Twitter Meteos_</a></p> <p style="text-align: justify;"> &nbsp;</p> <p style="text-align: justify;"> A l&#39;&eacute;chelle nationale, le cumul moyen des pr&eacute;cipitations entre le 16 octobre et le 15 novembre s&#39;&eacute;l&egrave;ve &agrave; environ 185mm. Ces 30 derniers jours ont donc &eacute;t&eacute; les plus humides en France depuis au moins 60 ans (devant 2002 et 1960) !</p> <p> <img alt="" src="/site/images/Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202019-11-16%20a%CC%80%2021_09_13.png" style="width: 715px; height: 708px;" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <em><strong>Cumul des pr&eacute;cipitations agreg&eacute;es en France du 16 octobre au 15 novembre - p&eacute;riode de 1958 &agrave; 2019</strong></em> - <a href="https://twitter.com/Meteos_">Twitter Meteos_   Alors que nous ne sommes qu'à la moitié du mois, certaines villes ont déjà battu leur record de pluviométrie pour un mois de Novembre, où s'en approche fortement. Mais plus impressionnant encore : au 16 du mois, novembre 2019 est d'ores et déjà le mois le plus humide jamais observé (tous mois confondus) sur Dax, Mont-de-Marsan mais aussi à Ajaccio ! Records absolus de pluviométrie mensuelle battus (tous mois confondus) - cumuls du 1 au 16 novembre 2019 - Météo-Villes   Malgré la multitude de climats que comporte la France métropolitaine, il faut toutefois rappeler que l'automne reste la saison la plus pluvieuse sur les 2/3 de notre territoire. Si les cumuls actuels se montrent très importants ces dernières semaines, ceci s'inscrit donc au sein d'une période habituellement très humide dans nos contrées. Saison la plus pluvieuse en France métropolitaine - période 1981-2010 - Météo-France   Concentrons-nous désormais dans le quart Sud-Ouest du pays et plus principalement aux abords de l'Aquitaine. C'est dans cette région où les cumuls se montrent les plus conséquents depuis le début de cette période humide. Depuis le 1er novembre, les pluies y sont quasi-quotidiennes : en 16 jours, il est alors déjà tombé 414mm à Dax, 370mm à Ciboure, 355mm à Biarritz ou encore 304mm à Mont-de-Marsan, soit l'équivalent de 4 à 5 mois de précipitations selon les secteurs.   Cumul des précipitations dans le Sud-Ouest - du 1er au 16 novembre 2019 - Météo-Villes   Alors que nous ne sommes qu'à la moitié du mois, la moyenne mensuelle a déjà été largement atteinte de façon généralisée sur l'ensemble du secteur. La situation est même inédite sur les Landes puisqu'il y est déjà tombé jusqu'à 3 fois la moyenne habituelle de novembre (2,84x à Dax, 3,10x à Mont-de-Marsan) ! Précipitations du 1 au 16 novembre 2019 - rapport à la norme mensuelle de novembre (moyenne 1981-2010) - Météo-Villes   Là aussi, malgré les records, il faut savoir que le mois de novembre est le mois où la région Aquitaine reçoit le plus de précipitations (une exception sur le pays, puisque seule la façade occidentale de la Corse, et une partie des Cévennes est dans le même cas).   Mois le plus pluvieux en France métropolitaine - période 1981-2010 - Météo-France   Et contrairement à une idée reçue, malgré sa position dans la moitié Sud, l'Aquitaine est bel et bien l'une des régions les plus humides de France. C'est notamment le cas du département des Pyrénées-Atlantiques. A titre de comparaison : il tombe 1451mm de précipitations à Biarritz et 1151mm à Dax... contre 1210mm du côté de Brest, et seulement 637mm à Paris ! Sur le relief, ce cumul dépasse même les 1800mm en moyenne. Cumul annuel des précipitations - normales 1971-2010 - Météo-France   Pour plus d'informations sur le climat sud-Aquitain et sur le Pays Basque, nous vous proposons de découvrir ou re-découvrir notre article dédié, publié en mai dernier >>  
>> Lire la suite

Acqua Alta historique : Venise sous les eaux (Tue, 19 Nov 2019)
Depuis plusieurs jours, la cité des Doges, Venise, fait face à un phénomène de haute marée d'une ampleur exceptionnelle (appelé phénomène d' "Acqua Alta"). Ceci s'explique par la combinaison de plusieurs phénomènes : la marée astronomique assez importante durant l'automne (l'équnoxe ayant eu lieu fin septembre), mais aussi des conditions météorologiques particulièrement défavorables (conditions dépressionnaires, très fort vent de Sud à Sud-Est provoquant une forte houle en direction de la lagune de Venise et apport d'eau de pluie de l'arrière-pays). Le pic a été atteint durant la journée du mardi 12 novembre, avec une marée mesurée à +187cm. Il s'agit tout simplement de la deuxième inondation la plus importante jamais mesurée sur Venise (début des mesures en 1923) derrière le record du 4 novembre 1966 (+194cm). C'était également la plus forte marée de ces 40 dernières années (+166cm le 22 décembre 1979). Plusieurs autres pics majeurs ont été observés dès le lendemain, mercredi 13 novembre (+144cm), mais aussi ce vendredi 15 novembre (+154cm), les deux entrant dans le TOP15 des plus fortes marées depuis un siècle. IMPORTANT : "MAREES" = marée astronomique + surcote (paquées de mer + apports d'eau de pluie) Acqua Alta - hauteur maximale de la surcôte à  Venise (en cm) depuis 1923 - Données : Commune de Venise / Centre de Prévision des marées   Des policiers italiens gardant la place Saint-Marc - vendredi 15 novembre 2019 - © AFP / F. M. via France Inter   Le Gritti Palace (Venise) envahi par les eaux - mardi 12 novembre - Twitter HelenKennedy</a></p> <p> &nbsp;</p> <p style="text-align: justify;"> Venise est situ&eacute;e sur les rives de la mer Adriatique. Cette mer, compte tenu de sa configuration dite &quot;en cuvette&quot;, est particuli&egrave;rement soumise au ph&eacute;nom&egrave;ne de mar&eacute;e contrairement au reste de la M&eacute;diterran&eacute;e. Mais surtout, l&#39;int&eacute;gralit&eacute; de la ville est situ&eacute;e au sein m&ecirc;me d&#39;une lagune (mer tr&egrave;s peu profonde). Toutes les habitations reposent alors &agrave; une altitude ne d&eacute;passant pas les 2 m&egrave;tres, occasionnant une exposition maximale aux inondations.</p> <p> <img alt="" src="/site/images/Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202019-11-16%20a%CC%80%2015_35_35.png" style="width: 715px; height: 323px;" /></p> <p> <em><strong>Carte topographique de la lagune de Venise</strong></em> - <a href="https://fr-fr.topographic-map.com/maps/6/France/">Topographic-Map</a></p> <p> &nbsp;</p> <p style="text-align: justify;"> Certaines rues de Venise sont m&ecirc;me &agrave; une altitude inf&eacute;rieure &agrave; 1m. C&#39;est le cas de la fameuse place Saint-Marc (San Marco) dont l&#39;altitude par rapport &agrave; la mer est comprise entre 80 et 90cm seulement (elle est la plus expos&eacute;e au risque de submersion &agrave; travers toute la ville).</p> <p> <img alt="" src="/site/images/OUEST.png" style="width: 715px; height: 860px;" /></p> <p> <em><strong>Altim&eacute;trie de Venise-Ouest</strong></em> - <a href="http://smu.insula.it/index.phpoption=com_content&view=article&id=114&Itemid=81.html”>Sistema de Manutenzione Urbana / Venezia   Altimétrie de Venise-Est - Sistema de Manutenzione Urbana / Venezia   Avec cette mesure de +187cm ce mardi, c'était alors l'intégralité de la ville qui s'est retrouvé sous les eaux (dès 190cm, pas un seul mètre carré n'est pas submergé), et la place Saint-Marc a observé environ un mètre d'eau. Déjà dès +130cm, les 2/3 de la ville de Venise se retrouve submergée par les eaux de l'Adriatique. Superficie de Venise sous les eaux en fonction de la hauteur de la marée - Données : Commune de Venise / Centre de Prévision des marées   Et malheureusement, ce phénomène de submersion s'accélère de décennies et decennies. La cause est à lier au changement climatique, ayant pour conséquence une augmentation du niveau des mers et océans. Alors qu'une cote de +110cm était relativement rare avant les années 1950 (1 voire 2 fois par an seulement), une marée de cette ampleur se produit désormais 6 à 10 fois par an depuis le début de la décennie. Sur la seule année 2010, cette cote de +110cm a même été atteinte à 18 reprises (soit autant que sur la période 1870 - 1930) ! Distribution annuelle du nombre de marée >= +110cm à Venise, entre 1872 et 2018 - Centre de Prevision des Marées   Et malheureusement, la situation ne va pas s'améliorer... Le vent de Sud devrait de nouveau se renforcer durant la journée du dimanche 17 novembre (rafales autour de 80/90km/h), laissant craindre une nouvelle marée exceptionnelle. Les prévisions officielles émises par le Centre de Prévision des Marées table sur une cote de +160cm à la mi-journée de dimanche. Plus de 99% de la ville devrait donc de nouveau se retrouver sous les eaux, avec une marée qui s'annonce alors comme la 4e plus importante en 100 ans (derrière 1966, 1979 et celle de mardi dernier...). Prévision des marées jusqu'au 19 novembre 2019 - Commune de Venise / Centre de Prévision des marées   Une vigilance rouge a de nouveau été lancée pour la 4e fois de la semaine (!!) sur Venise. Pour rappel, ce niveau de vigilance extrême est valable à partir d'une marée égale ou supérieure à +140cm...  
>> Lire la suite

Retour en force de la neige en France (Sun, 17 Nov 2019)
Jeudi 14 novembre 2019 - Moyenne vallée du Rhône Les chutes de neige se seront montrées persistantes sur une partie de la région Auvergne Rhône-Alpes, en particulier à proximité du Rhône, nécessitant la première vigilance Orange de la saison pour neige-verglas. Carte de vigilance Météo-France du 14 novembre à 16h - Météo-France   Le changement en neige en plaine se sera effectué aux alentours de 11h en moyenne vallée du rhône, dans les plaines environnantes de Valence Chute de neige sur l'A7 près de Valence à la mi-journée - Viewsurf   C'est aussi dans la région de Valence que les cumuls de neige auront été les plus importants en plaine avec des chutes de neige durant jusqu'à 22h voire minuit, il tombera en tout une vingtaine de centimètres de neige aux plus basses altitudes. Étoile-sur-Rhône (26) 175m sous 20cm de neige le 14 Novembre au soir - Antoine LARRIBAU pour Infoclimat   Dès 1000 à 1100m, la couche de neige dépassait les 50cm, comme par exemple dans le Pilat qui fut généreusement servi. Saint-Régis-du-Coin (42), 1100m sous 50cm de neige - Matthieu MOREL pour Infoclimat   Plus au nord, la neige est également tombé à Lyon, atteignant même l'hyper centre par moments, mais les températures positives ont eu raison de l'épisode en épargnant cette partie de la ville. Seule une couche de neige relativement modeste recouvrait les quartiers les plus élevés comme Fourvière (2 à 5cm) Le meilleur ratio altitude/enneigement sera atteint, comme très souvent, dans les Terres-Froides (38) où les 50cm étaient souvent atteints dès 500m d'altitude comme à Oyeu. Oyeu sous 40 à 50cm de neige (couche variable) - Mickael PEPIT pour les forums d'Infoclimat   Cet épisode fut plutôt bien géré tant en prévision météorologique qu'en gestion routière (DDE) et les difficultés n'ont été que minimes, à priori sans naufragés de la route comme ce fut le cas l'hiver dernier sur l'A48 entre la Tour du Pin et Grenoble. Malheureusement, ces chutes de neige sont précoces et consécutives à un automne très doux voire chaud. La végétation était donc encore très feuillue ce qui a engendré de nombreuses chutes de branche et d'arbres. En effet, la neige était lourde et collante (une neige humide de ce type pèse 10fois plus lourd que de la poudreuse à volume égal). La présence de feuille ne faisant qu'accroître la capacité des arbres à retenir la neige (et donc augmente le poids qui pèse dessus). Mesures de prévention et arrêtés préfectoraux - capture Twitter   Malgré les recommandations préfectorales, un automobiliste a succombé à une chute d'arbre alors qu'il tentait de dégager des branches tombées sur la route. Ces intempéries auront donc fait 1 victime. Par ailleurs, les coupures de courant ont été extrêmement nombreuses, touchant 146 000foyers sur les seuls départements de Drôme et Ardèche (330 000 au total sur la vallée du Rhône). Si les chutes d'arbres et de branches ont été majoritairement responsables, cette neige extrêmement lourde et collante a suffi à elle seule à entraîner la rupture de certains poteaux électriques (même en béton!) par accumulation de masse sur les câbles. Poteau électrique rompu par le poids de la neige en Drôme - JC. Rampal pour France-Bleu   Quelques chutes de neige auront également touché Grenoble en fin de nuit, sans véritables conséquences (quelques centimètres vite fondus au sol. Néanmoins, les chutes de neige abondantes à l'Ouest de la ville ont paralysé le trafic ferroviaire sur 3 axes: Grenoble-Lyon, Grenoble-Valence et Grenoble-Veynes.   >Ces chutes de neige sont à comparer à celles de novembre 1982, référence en la matière dans cette région de la moyenne vallée du Rhône. Nuit du 26 au 27 novembre 1982 : une tempête de neige collante paralyse par surprise le Lyonnais et la région de St Etienne –la neige qui tombe par des températures de 0 à +1º est très lourde, ce qui provoque d’importants dégâts – le réseau électrique est particulièrement touché et des milliers de foyers sont privés d’électricité – dans la matinée du 27 novembre, on mesure 41cm de neige à St Etienne et plus d’un mètre sur le massif du Pilat qui est coupé du reste du monde pendant plusieurs jours.   Les rues de St-Etienne, le 27 novembre 1982, sous une neige écrasante - archives Météo-Villes >>   Vendredi 15 novembre 2019 - Île-de-France Bien moins impressionnantes, d'autres chutes de neige consécutives à la remontée de l'épisode neigeux rhôdanien ont été observées principalement en Région Parisienne. Ces flocons, plutôt précoce par rapport à la moyenne (les premières neiges sont habituellement observées à la mi-décembre dans cette région), ont surpris plus d'une personne, tombées là aussi sur une végétation encore riche en feuilles. Neige en forêt de Montmorency (95) - "neige95" sur les Forums d'Infoclimat   Les chutes de neige auront duré de 12-13h à 20h en moyenne (elles sont toujours en cours sur les Yvelines à cette heure-là), déposant dans le meilleur des cas 2 à 3cm de neige très humide sur les points hauts. Chutes de neige à Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) - Jérémie Gaillard, prévisionniste pour Météo-Villes   Les points les plus bas de la région n'ont pas été concernés, et les flocons n'auront atteint Paris que quelques dizaines de minutes.   Des hauteurs de neige remarquables en France 6 cm à Ambérieu ; 10 cm à St-Chamond ; 10 cm dans la région d'Autun (au-dessus de 500 m). 11 cm à St-Étienne-Bouthéon ; Dans le secteur de Valence, on a atteint 10 à 15 cm par endroits ; 15 cm à Lyon-St-Exupéry. La dernière grosse chute de neige à Lyon remonte au 1er décembre 2010 avec 25 cm de neige au sol ; 21 cm à Grenoble-St-Geoirs ; 32 cm au col de Rossatières (568 m) en Isère ; 42 cm à l'abbaye de Mazan (1240 m) en Ardèche ; 50 cm à Le Gua (1646 m) en Isère ;   Au total, c'est donc à peu près le 1/3 de la France qui s'est retrouvée sous un manteau blanc - la carte qui suit est modélisée et surrestime la couche de neige en IDF.  
>> Lire la suite

Tempête de neige précoce au Québec (Sat, 16 Nov 2019)
Ce 11 novembre fut le théâtre d'une tempête de neige exceptionnelle pour la saison au Québec, en lien direct avec les vagues de froid récurrentes descendant sur le Nord des Amériques depuis le début de l'automne. Localisation des records de froid battus et heure d'arrivée entre le 11 et le 12 novembre 2019 (bleu foncé), le cyan indique des températures se situant à moins de 1.7°C (3°F) des records - coolwx   En effet, de nombreux records de froid ont été battus ces derniers jours. Pour les maximales, il a fait  ce 11 novembre: Carte des records de froid du lundi 11 novembre 2019 au Québec (températures maximales) - meteomedia   A cela se sont ajouté des chutes de neige souvent abondantes, se produisant par un froid glacial. Très loin des chutes de neige souvent lourdes et collantes d'intersaison dans cette région. En pleine nuit, l'ambiance de blizzard était bien là. Tempête de neige dans la nuit de lundi à mardi 11 novembre - Jean-François Desgagnés   La neige s'est poursuivie durant une partie de la matinée, provoquant un chaos dans toute la province de Québec. Neige sur la route 75, au Nord de Montréal - Stevens Leblanc   Les intempéries auront au total fait fermer 330 écoles, entraîné des accidents (camions en portefeuilles principalement) et fermetures de routes ainsi que l'annulation ou le report de certains vols.     En définitive, la tempête aura donné de 20 à 40cm de neige sur toute la province de Québec, il s'agit ni plus ni moins de l'une des tempêtes les plus importantes jamais mesurées pour une première quinzaine de novembre avec des températures anormalement basses. Seul 1983 passe au dessus en quantité de neige, mais le redoux qui a suivi en avait rapidement fait fondre une partie... ce qui n'est pas le cas cette semaine! Bilan de la tempête du 11-12 novembre 2019 - meteomedia      
>> Lire la suite

Dégradation méditerranéenne et retour de la neige en plaine (Sat, 16 Nov 2019)
Situation générale Un vigoureux système dépressionnaire injecte de l'air froid sur l'Europe de l'Ouest depuis plusieurs jours. Une nouvelle descente froide se produite via une nouvelle dépression (Günther) venue tout droit du Groenland. Celle-ci déboule à toute vitesse et malgré son passage sur les eaux de l'Atlantique, elle ne se réchauffe qu'assez peu. Ainsi, l'air froid qu'elle draine sera suffisant pour faire réagir la Méditerranée et créer un épisode méditerranéen, alors que plus au Nord, la neige pourra tomber jusqu'en plaine. Image satellite du 13 novembre 2019 montrant la dépression chargée d'air froid (visible sur l'Atlantique par les nombreux grains de sa traîne, qui signalent du froid intense en altitude) qui file vers la France - Windy   Dès ce soir, la dépression entame son entrée dans notre pays avec un vigoureux front froid qui balaiera toute la moitié Ouest de la France avant de s'enfoncer en Méditerranée (en épargnant relativement le Nord-Est). C'est à ce moment que les choses se gâteront pour le quart Sud-Est, entre la vallée du Rhône et la Méditerranée avec un balayage marqué de toute la région. Evolution des précipitations entre le13 novembre au soir et le 15 novembre au matin, modèle AROME - meteociel   Episode méditerranéen Nous sommes en novembre donc au coeur de la saison pluvieuse méditerranéenne. Cependant, le froid qui s'installe et la baisse des températures de la mer Méditerranée tendent à limiter le risque d'orages virulents (manque d'énergie potentielle disponible) et la dynamique de la situation ne les rendra pas stationnaires. Ainsi, bien que de forts cumuls soient attendus, il est peu probable que des crues liées à des cumuls exceptionnels non prévus aient lieu. Selon les différents modèles à mailles fines réputés fiables que nous ayons, la prévision est plutôt bien calée. >Il ne tombera presque rien sur l'Ouest de l'arc méditerranéen (des Pyrénées-Orientales à l'Hérault). >Les plus forts cumuls se concentreront sur son Est, et en particulier au niveau des Alpes-Maritimes où les cumuls les plus conséquents sont attendus (jusqu'à 100 voire 150mm localement). >Entre les deux, un dégradé relatif sera présent, avec entre 30 et 50mm attendus en plaine, remontant la vallée du Rhône jusqu'à Lyon et 50 à 80mm sur le relief.   Simulations numériques des cumuls attendus sur l'épisode (annotations exprimées en millimètres - 1mm = 1L/m²): AROME Modèle AROME - meteociel   ARPEGE Modèle ARPEGE - meteociel   EURO4 Modèle EURO4 - meteociel   Neige à basse altitude Comme nous le disions plus haut, l'autre caractéristique de cette dégradation est la présence de neige à basse altitude voire en plaine sur de vastes zones du Centre-Est. Si les flocons pourront se mêler à la pluie jusqu'aux plus basses altitudes, le long du fleuve, les zones enneigées seront rarement situées à ces altitudes, et souvent au-dessus de 300m. En effet, s'il paraît évident sur les cartes de température que les grandes villes telles que Lyon et Grenoble soient épargnées avec des températures situées entre +3 et +4°C pendant les chutes de neige, c'est beaucoup moins vrai même jusqu'au fleuve entre Vienne et Valence où les températures tout juste positives pourraient être suffisantes pour voir la neige poser jusqu'en plaine. Température sous le front pluvio-neigeux en fin d'après-midi/début de soirée, modèle AROME - meteociel   Malgré tout, de grandes portions de territoires d'altitude très modestes pourront être touchées. Le secteur auquel nous pensons principalement est la zone des Terres-Froides qui s'annonce très problématique dès le début d'après-midi, avec plus de 20cm attendus en fin de journée! Carte approximative des zones concernées par la neige, et des cumuls attendus - ne sont pas pris en compte les micro reliefs et micro-climats induits - MeteoVilles   D'une façon générale, sauf particularités locales, il est attendu: -  neige fondue à neige seule, ne tenant pas ou peu au sol sous 300m d'altitude. -  1 à 10cm entre 300 et 400m -  20cm à 500m -  40 à 60cm à 1000m et +  
>> Lire la suite

Neige en plaine en seconde partie de semaine sur la France ? (Thu, 14 Nov 2019)
Une situation perturbée de masse d'air froide : Nous en parlions dans les précédents articles, le temps frais et dépressionnaire est d’actualité ces derniers jours sur l’Ouest de l’Europe avec un défilé de perturbations s’écoulant de l’Ouest des îles Britanniques vers la péninsule Ibérique en passant par la France.                                           Evolution des Géopotentiels et carte de pression atmosphérique du 12 au 17 Novembre prochain sur l'Ouest de l'Europe, modle GFS WXCHARTS Ces dépressions s'accompagnent d'un air frais voire parfois froid en altitude sur le pays, notamment en seconde partie de semaine avec des températures comprises entre -1 et -5°c à 850 hPa ( environ 1500m d'altitude) sur la moitié Nord du pays entre Jeudi et Samedi principalement. Ces températures sont localement suffisantes pour provoquer des chutes de neige à très basse altitude, voire en plaine. Températures à 850hPa (environ 1500m d'altitude) pour la journée du Vendredi 15 Novembre, Modèle GFS - WXCHARTS Les régions du Sud quant à elles se retrouvent dans un air un peu moins frais mais bien plus humide avec des pluies parfois fortes sur la pays Basque et près des Alpes apportant de la neige abondante en montagne (voir l'article précemment rédigé) Cet air relativement froid sera parfois accompagné de précipitations sur la moitié Nord induisant un risque de neige en plaine principalement sur le Nord et le Nord-Est du pays entre Jeudi soir et Samedi matin. Une dépression plonge en effet de la manche vers le Sud du Massif-Central durant cette période provoquant des remontées humides sur ces zones alors que l’air froid sera encore bien présent en altitude. De ce fait, de la neige est envisageable entre l’Est du bassin Parisien et les Vosges. Cependant, même si le risque de neige en plaine est bien présent, la tenue au sol reste pour l'heure peu probable : Carte du cumul de neige prévu (en centimètres) jusqu'au Vendredi 15 Novembre au soir du modèle ICON-EU. Les quantités les plus importantes se situent sur les reliefs du Sud avec quelques traces de neige au sol possibles isolément sur le Nord-Est du pays jusqu'à très basse altitude, voire en plaine - WXCHARTS La carte de probabilité de précipitations neigeuses du modèle Arpège de Météo-France souligne néanmoins bien le risque de précipitations neigeuses jusqu'en plaine : Carte de la probabilité de précipitations neigeuses (en pourcent) sur la France du modèle Arpège de Météo-France - Meteociel.fr De la neige en Novembre, un phénomène rare ? Les épisodes de froid et/ou de neige en plaine ne sont pas inédits à cette période de l’année, le début du mois de Novembre a déjà présenté des chutes de neige en plaine sur la France, parfois assez abondantes. Parmi les épisodes marquants : Début Novembre 1919 : Une vague de froid particulièrement marquée concerne le pays. Déjà du 1 au 3 Novembre de nombreuses averses de neige sur le pays, déposant parfois une couche au sol. Le 14 Novembre, une véritable tempête de neige se produit sur la moitié Nord, on relève 24cm à Paris, 25cm à Besançon. Plus de 20cm de neige en plein Paris le 14 Novembre 1919 - Chroniques Météo depuis 1850, année 1919, Météo-villes  3 et 4 novembre 1966 : Des chutes de neige très précoces et parfois abondantes se produisent sur la moitié Nord, il tombe jusqu’à 10cm de neige à Poitier. Neige précoce dans le Poitou le 4 Novembre 1966 avec plus de 10cm au sol par endroit - Météo-villes 5 et 6 Novembre 1980 : Un épisode neigeux concerne la moitié Sud du 5 Novembre en donnant de fortes chutes de neige près du Massif-Central et sur le Centre-Ouest du pays. Il neige jusqu’à Perpignan et Montpellier en journée avec plus de 10cm au sol sur la capitale des Pyrénées-Orientales. Le lendemain la perturbation neigeuse se propage au Nord du pays. La neige sur les palmiers de Méditerranée à Perpignan le 5 Novembre 1980 - Météo-villes Du 8 au 11 novembre 2004 : Des chutes de neige concernent les régions du Nord-Est avec 1 à 5cm de neige sur le plateau de la Lorraine. Il neige parfois jusqu’au Limousin et également en Alsace. Plus récemment, c’est le 7 Novembre 2016 que la neige s’invite temporairement sur la région Parisienne. Une perturbation en fin de vie arrive sur de l’air froid et provoque quelques chutes de neige tenant localement au sol de la région de Blois à la Marne. Cette neige précoce est vite remplacée par la pluie en cours de journée mais quelques scènes hivernales sont tout de même observées notamment en région Parisienne.   Chutes de neige en région Parisienne le 07/11/2016 - Photo de David Charpentier via Twitter Toutefois, il est important de rappeler que ces chutes de neige, certes précoces en plaine, s’annoncent heureusement peu marquées et leur localisation et intensité précise restera à affiner dans les prochains jours.    
>> Lire la suite

Séisme près de Montélimar - est-ce fréquent en France? (Fri, 15 Nov 2019)
Témoignages Aujourd'hui, un séisme assez intense a eu lieu dans le Sud de la France. Cette vidéo, prise avec un smartphone posé sur un support fixe afin de capturer un jeu à l'origine, s'est révélée être idéale pour illustrer la puissance des secousses qui ont eu lieu entre l'Ardèche et la Drôme aujourd'hui. Secousses et scène de panique - vidéo Twitter   Cette vidéo prise d'une caméra de surveillance donnant sur une piscine est également très intéressante, l'eau dans la piscine est secouée par les mouvements du sol Secousses dans une piscine en Ardèche - Capture Twitter d'une caméra de surveillance   Dans le secteur du Teil, en Ardèche toujours, les bâtiments présentent des dégâts légers, à localement significatifs. Murs lézardés, chutes de morceaux de pignons, murs ou toiture sont fréquents dans cette région. Pignon endommagé à Mélas - image Valentin/Twitter   Mur fissuré dans un intérieur de ce même village - Valentin/Twitter   L'église du Teil, sévèrement endommagée - Le Dauphiné   Certaines pierres ou briques sont tombées dans les rues et ont endommagé des véhicules. Fort heureusement, aucune perte humaine n'est à déplorer. Le bilan actuel (11/11/19 à 16h)  est de 3 blessés légers. Chute de brique endommageant le pare brise d'une voiture stationnée dans la rue - Le Dauphiné   Est-ce fréquent en France? Le séisme s'est produit dans une zone semi-montagneuse du contrefort Cévenol, en Ardèche à proximité de Montélimar. La carte suivante représente l'emplacement de l'épicentre (étoile). les cercles de couleur représentent les autres sismomètres où le séisme aurait pu être ressenti: en bleu, sensible (en étant immobile et conscient), en vert très sensible (pouvant être senti durant le sommeil ou en mouvement). Sont à exclure des points très excentrés comme Toulouse par exemple (carte brute). Il a en général pu être ressenti le long de la vallée du Rhône, jusqu'à 150 voire localement 200km de son épicentre (de nombreux témoignages nous parviennent des habitants de Lyon) Localisation du séisme et de son périmètre de sensibilité  - CSEM EMSC   Il faut savoir que bien que la France ne soit pas un pays soumis aux séismes de façon aussi importante que ceux se trouvant le long de la Ceinture de Feu du Pacifique (ou même plus proche de nous, que l'Italie ou la Turquie), elle subit de nombreux séismes chaque année (jusqu'à plusieurs par mois). Mais il s'agit pour la plupart de micro-séismes ou de séismes de faible intensité, non ressentis par la population. Ils couvrent les zones montagneuses, ainsi que d'anciens massifs montagneux érodés (Massif Armoricain, Seuil du Poitou, Ardennes...) >Deux zones sont néanmoins quasiment exemptes de toute activité sismiques, les deux principaux bassins sédimentaires du pays, à savoir le Bassin Parisien, et le Bassin Aquitain. Répartition et intensité des séismes entre 1962 et 2018 en France métropolitaine - Réseau National de Surveillance Sismique (RéNaSS)   Cependant, rares sont les séismes à être vraiment significatifs (supérieurs ou égaux à 5 sur l'échelle de Richter). En 119 ans, seuls 10 séismes ont dépassé ce seuil, 11 comptant celui d'aujourd'hui soit en moyenne un par décennie. Cependant, ces séismes sont aléatoires et très inégalement répartis dans le temps. Ainsi, entre 1995 et 2005, 5 séismes majeurs ont été enregistrés sur le territoire métropolitain En France métropolitaine toujours, l'activité sismique importante reste à classer parmi les évènements exceptionnels. En effet, aucune zone du territoire ne présente un risque sismique supérieur à modéré et sont tous situés dans des zones très montagneuses (Alpes et Pyrénées) exception faite du Territoire de Belfort. Le séisme a, selon les sources, eu une intensité comprise entre 5.0 et 5.7, la plupart des sources citant 5.3 à 5.4. Il s'agit donc quel que soit la valeur, d'un séisme remarquable d'une période de retour d'une bonne décennie. Il est tout à fait possible, selon les éléments étudiés précédemment, qu'aucun séisme d'une telle intensité soit détecté durant les 20 prochaines années.   Répartition des séismes majeurs en France (supérieurs ou égaux à 5 sur l'échelle de Richter) et zones de risque sismique - BRGM   Si la France n'est pas à classer parmi les zones les plus sismiques au monde, le risque y est loin d'être négligeable comparativement à d'immenses régions qui n'en connaissent jamais - BRGM   Un peu d'histoire   > Barcelonnette (04), 7 avril 2014 D'une intensité de 5 sur l'échelle de Richter, il avait été très similaire à celui-ci n'engendrant aucun mort et des dégâts relativement légers aux constructions. Il est le dernier séisme en date à avoir atteint cette intensité. Pièces de construction fragiles (cheminées) endommagées par le séisme du 7 avril 2014 à Jausiers (04) - archives BRGM   >Séisme de 1909 Le 11 juin 1909, un séisme a secoué toute la Provence, son épicentre était situé à Lambesc, à mi chemin entre le Lubéron et la Sainte Victoire. D'une magnitude de 6.2 sur l'échelle de Richter, c'est le plus puissant jamais mesuré en France métropollitaine. Isoistes du séisme de 1909 - source >>   Les dégâts engendrés furent spectaculaires et gravissimes, engendrant la mort directe de 46 personnes. Il s'agit de la plus grande catastrophe sismique enregistrée à ce jour sur le territoire métropolitain, depuis le début du 20ème siècle. Une rue de Salon de Provence (13) après le séisme de 1909 - Académie de Nice  
>> Lire la suite